Beliaur-Tolnen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drôle de nature...

Aller en bas 
AuteurMessage
Aérin
Ombre n 2
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Drôle de nature...   Jeu 24 Mai - 10:11

Quelques année sont passée, des années qui aurait du pesée beaucoup plus sur certains habitant de Beliaur-Tolnen, de nouvelle choses se sont produite. Déjà l'arriver d'autres naufragé et le regroupement de certains d'entre eux, ainsi que la formation de civilité au quel je n'étais pas vraiment pressé de participé. En effet je me sentais seule, mais pas au point de me sentir à l'aise parmi la foule.

Avec le temps, j'ai finis par cohabiter avec Salyx et d'autres chimère comme nous moins à l'aise parmi des êtres plus humains que nous. Nous avons visiter tout les recoin, Goldiin y comprit, nous sommes tomber sur un lieu assez spéciale, une forêt noyer. Un endroit de rêve pour moi et apparemment l'idée de crée des ilots en pleins de cette forêt d'eau plaisait aux autres, nous avons donc mis la mains à la patte pour construire ce qui est devenu notre village aujourd'hui.

Quand je dis que le temps a un drôle d'impacte sur nous, c'est que près de 100 ans se sont déroulé et nous avons vu notre vieillissement fortement ralentis, j'ai donc 120 ans aujourd'hui et physiquement je garde une apparence de personne ayant la vingtaine. Bien que j'ai quand même physiquement changée, j'ai de petite corne qui commence à percé mon crâne, des stries noir qui me colore un peu partout aux niveaux des membres, ma crinière à beaucoup poussée. Mon aspect devrait semblé être négliger, mais ce n'est pas le cas Salyx prend soin de moi, à ma place. Elle a formé une tresse à ma queue et en a fait de même avec ma crinière.

Depuis que nous vivons ici et que je suis devenue chef avec Salyx de notre camp d'ombre, je n'ai plus jamais vu les anciennes personnes qui mon aidé à survivre. Iaur a ce qu'il parait ne pointe plus jamais le nez hors de sa ville, Raven je l'ai croiser une ou deux fois, mais ma ignorée. J'ignore ce qu'il est advenu de Jycrain et Lestat fait parler de lui avec son clan de renégats.

Pensive, je me suis éloignée dans la neige et la forêt, jusqu'à ce qu'une très forte odeur de sang ne me sorte de mes pensées. Je rejoins très facilement la source de sang, ou plutôt devrais-je dire la rivière... Étrange phénomène, est-ce vraiment une rivière ou une énorme créature qui aurait été tué ici ? Il devrait y avoir une carcasse et je n'en vois pas. Vraiment bizarre, enfin je préfère n'en éloignée, l'odeur m'insupporte et on ne sais jamais quel genre de danger il pourrait attiré.

_________________
Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Leader N 3
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Drôle de nature...   Jeu 24 Mai - 14:10

L'Ancien s'était enfin levé de ses ténèbres d'études. Le monde avait bien changé en ce siècle passé. Son corps aussi mais son esprit n'en faisait point attention. Qu'es-ce-que c'était un siècle pour lui, une créature multi-millénaire ? Mais il avait remarqué que ce monde était bien différent du leur sur un autre point, les vivants semblaient avoir une vie plus rallongée. Était-ce un cadeau de la Nature ou bien un jeu perfide du Chaos pour les faire souffrir plus longtemps ? On ne saurait y répondre. Enfin, la pénurie de sang se faisant sentir en lui. Ravan avait encore la chance d'être une juvénile et pouvait se contenter de celui des animaux mais bientôt, son corps ne serait plus capable de le tolérer. Ce jours approchait de plus en plus et cette pénurie risquait de la rendre bien dangereuse pour les vivants à sa montée. Mais pour l'instant, c'était lui qui était le plus atteint. Son corps était affaiblit et il s'interdisait à faire une descente dans les villages voisins pour se repaitre. Ce serait un accident économique car c'était eux qui achetait son vin et son miel en échange de laine et produits de la mer. De plus, cela risquait d'être un accident diplomatique car ces échanges permettait de défendre ses terres en créant des territoires tampons. Si Lestat descendait jusqu'à chez lui, il en serait prévenu par les indigènes. Sans eux, ils pouvaient se retrouver avec ces possibles indigènes contre lui.

Il se triturait l'esprit à chercher une alternative, un substitue que son organisme pourrait accepter mais rien ne pouvait, ce n'était que du poison. Il manquait toujours cette étincelle d'intelligence, cette âme. Mais, dans les nombreuses rumeurs qui accourait dans la cité, un des marchands lointains parla d'une rivière de sang. Iaur était plus que curieux sur ce point. Cela pouvait être la solution à son problème et probable aux autres créatures assoiffées de sang.

C'est ainsi que la rumeur le guida dans les terres glaciales de Goldiin. Il avait aussi quelques échanges là bas avec le peuple assez archaïque des Sauvageons. Aérin y avait fondée un "lieu de vie" pour les Ombres avec un autre individu que son cerveau avait vite évincé à cause de la faim. Il pourrait peut-être y faire un tour pour savoir où se trouvait cette dite rivière et en savoir plus sur elle. Mais cela ne fut pas nécessaire car en rentrant dans les terres pour aller à l'endroit prévue. Une vive et appétissante odeur de sang lui titilla les sens. Il s'y dirigea donc, oubliant d'aller en savoir plus. La Faim était une douce tentatrice.

Après un certains temps, il y arriva et vit cette eau écarlate. Il allait y plonger la tête pour calmer sa faim mais un mouvement dans les fourrées le fit se retourner brutalement. Ce fut des pupilles ardentes et dévorées par la faim qui accueillir la silhouette duveteuse d'Aérin. Un éclair de lucidité éclaira l'esprit du vieux vampire et qui éclipsa cette lueur sanguinaire de ses yeux. Il prit une posture noble et dit :

-Bonjour Aérin. Cela faisait bien longtemps qu'on ne s'était point vu. Je vois que le temps n'a pas eu grand ravage sur toi. Quel monde remplit de surprise.


Il se tourna vers la rivière, toujours tenté d'y plonger pour y boire mais il se retient et demanda :

-Je suis venu ici pour ça. Il est possible que cette rivière soit une alternative à ma faim et je suis venu l'étudier. Que sais-tu sur celle-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérin
Ombre n 2
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Drôle de nature...   Jeu 24 Mai - 18:47

J'avais bifurqué dans les fourrées, mais le mouvement rapide derrière moi me ralentit, l'odeur a vrai dire m'a faite stoppé le pas, une odeur pourtant lointaine dans ma mémoire, mais la  nostalgie et mes émotions ne sont pas pareil que celle ressentie par l'autre créature. C'est donc avec une certaine joie que je fit volte face en saluant d'un mouvement ample et gracieux, chose qui ne faisait pas partie de mes habitudes le vampire.

Celui-ci ne tardant pas à ce manifester de sa voix, me saluant, tout en soulignant le temps passer depuis notre dernière rencontre et le faite que je n'aie pas beaucoup changer. * Pas eus de grand ravage* Merci Iaur de le souligner.  Enfin, je m'attendais à le voir débarquer au camp non pas vraiment pour prendre des nouvelles, mais savoir à quel stade de vie, j'en suis pour récupérer mon cadavre pour ses études...

-Ravie de te voir Iaur, il me serait inutile de te dire que toi tu n'as pas changer de ton coté.

J'ai bien remarquer son regard, j'ai ralentit le pas exprès, mais je sais qu'il se contrôle et de toute manière, même s'il avait eut envie de me sauté dessus, non pas que je me serais laissé faire comme dans le passé, mais il aurait été bien étonné de ce que je suis devenue. Il ne tarda pas à me dire la raison de sa vue, toujours se besoin de se justifié...comme s'il ne pouvait pas juste simplement avoir envie de sortir ou d'épanouir son envie de savoir. Enfin, ici c'était plutôt une question par rapport a cette rivière, qui personnellement, me donne des haut- le -cœur. Mes yeux glissèrent de la créature de la nuit à l'eau cramoisie, pour ensuite revenir à Iaur.

-A vrai dire je viens tout juste de la découvrir et personnellement, l'odeur qu'elle dégage me répugne. Maintenant te dire que c'est une bonne idée de la prendre comme source de nourriture...Nous avons appris et comprit que Beliaur-Tolnen n'est pas vraiment une terre généreuse.

Je remonte mes yeux vers lui tout en m'asseyant, a forcer de lever la tête je commence à en avoir un torticolis.

-Peut-être demander à un volontaire de risquer de boire ce liquide et voir ce qu'il en est ? Tu sembles affamés. En attendant, ca ne me dérange pas de te donner de mon sang ?

_________________
Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Leader N 3
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Drôle de nature...   Jeu 24 Mai - 19:06

Le vieux vampire l'écoutait d'une demi-oreille, son attention était de plus en plus concentrée sur les eaux écarlates de la rivière. Elle se faisait plus attirante. Son corps se pencha pour que ses doigts puissent caresser les eaux. Il ramena ses doigts vers son nez, pour en sentir toutes les saveurs. Sa main se rapprochait de plus en plus de sa bouche lorsque sa bulle éclata à la dernière phrase d'Aérin. Il se secoua la tête et lui répondit :

-En effet, ces terres nous a réservé de grandes surprises. Il serait possible que cette eau puisse cacher un danger pour tous. Même si, à première vue, mon odorat ne sent que du sang. Je pense qu'il y a aucun risque...

L'eau se fit une nouvelle fois attractive. Sa main plongea pour en récupérer un échantillon qu'il voulait mettre au début dans une fiole de verre mais qui finit par se rapprocher dangereusement de sa langue. Le contact allait se faire mais il revient à lui.

-En effet, la Faim endort ma méfiance. Je devrais plutôt l'expérimenter sur un cobaye que de prendre les risques de tomber sur un problème.

Il secoua sa main pour retirer le contenu liquide et sorti de sa veste une fiole vide. Il remplit celle-ci du liquide pour la boire plus tard. Non, l'étudier. L'étudier était le bon mot. Ce liquide pouvait cacher une possible maladie dont il pourrait être atteint. Le vampire mit ensuite la fiole pleine à sa place précédente et dit :

-Cela me plairait en effet que tu me donnes ton sang pour l'instant. Cette eau reste encore mystérieuse.

Une fois le nourrissage de fait, il lui demanda :

-Vu que je suis dans le coin, profitons en pour visiter votre chez vous. De plus, cela permettra de renforcer un peu nos liens politiques, et aussi pouvoir étudier cette mystérieuse eau. Je te laisse me guider.

A son dernier mot, son regard se tourna une nouvelle fois. Il était toujours remplit d'une lueur de désir et sa Faim se réveilla. Cette faim n'était que chimérique mais elle était aussi forte que la vrai. Étrange n'es-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aérin
Ombre n 2
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 15/02/2017

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Drôle de nature...   Ven 25 Mai - 20:13

J'ai parlé avec méfiance de cette rivière rouge, mais a vrai dire, le comportement de Iaur, me renforça sur le potentiel risque que peut apporter ce liquide. Bien que sa faim puisse être bien plus titiller avec une odeur constante, qu'un corps chaud dont la sueurs et le pelage doit un peu camoufler l'odeur du liquide traversant ses veines et artères.

Iaur devait -être vraiment affamé pour qu'il soit aussi rapide a répondre à ma proposition et à me soutiré sa pitance, au point, que cela produisit un choc soudain et que j'en tombais sur le sol neigeux. Les pattes aussi frêle qu'un nouveau née. Mais ses yeux continue d'être attiré par l'eau, oui, je suis certaines qu'il vaut mieux pour lui d'éviter de la boire, je ne l'aie déjà vu une fois accablé par la fin, c'était à notre première rencontre, mais même s'il c'était jeter sur moi, il l'avait en s'excusant au préalable et proposait de son aide en dédommagement. La je le sens bestiale, bien qu'il soit un vampire, même énerver contre Jycrain, je n'ai jamais ressenti de pulsion pareil chez le vampire. Je me redressais titubante, mieux vaut l'éloigner de cette source le plus vite possible.

J'ouvris donc le pas, je n'ai absolument rien à lui montrer et encore moins au niveau diplomatique, surtout que notre raison d'être a déjà été spécifié à notre création et que je ne vois pas, de quoi pouvions nous encore parler d'autre pour un village de mercenaire en gros. Mais, j'ai une idée en tête qui pourrait bien l'intéressé.

-Je ne vois pas en quoi parler diplomatie, pourrait nous distraire, avec le clan que nous formons, par contre je penses que tu pourrais être intrigué, par les indigène vivant dans la montagne, ils sont reclus et ont un aspect animal, mais ils sont très intelligent !

_________________
Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaur Immortals
Leader N 3
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: Drôle de nature...   Ven 25 Mai - 21:20

Plus ils s'éloignaient du cour d'eau écarlate, plus la tension diminuait chez le vampire. L'odeur s'estompait et l'eau contenue dans la fiole ne le gênait point vu qu'elle était hermétique. Il fallut qu'elle fut hors d'atteinte de son flair pour qu'il puisse récupérer sa pleine attention. C'est à ce moment que Aérin lui dit qu'il était inutile d'aller dans leur village. Leur fonction était définie, même s'il aurait été intéressant de jouer un peu de politique pour diminuer les prix pour leur utilisation. Enfin, elle lui fit par de la présence d'indigène dans les montagnes. Cela pouvait être intéressant, il pouvait toujours ouvrir une voie commerciale avec eux et se créer de nouveaux alliés si jamais Lestat montrait le bout de son nez. Il lui demanda :

-Cela m'intéresse grandement. A part les tribus Bitugans que nous avons rencontré à Belladcerin, nous avons pas trop cherché à en trouver d'autres. Nous supposions qu'il existait d'autres indigènes, mais nous en avons trouvé aucun dans les forêts d'Orodsan, peut-être beaucoup trop sauvage pour eux, et nous préférons éviter le désert de Sarnuial, je suppose que tu sais pourquoi. Qui sont en détail ces indigènes de Goldiin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drôle de nature...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drôle de nature...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» Soins prodigués par la Nature. [PV : Lïo]
» Les créatures de la nature ont besoin d'air pur
» Le protecteur de la nature~
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beliaur-Tolnen :: Goldiin :: Sosdilon-
Sauter vers: