Beliaur-Tolnen


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINER] Event proposer par Kotaro:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leiaezel
Divinité
Divinité
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Mar 28 Juin - 14:25

La journée se termine doucement, il ne fait ni chaud, ni froid, la température est juste idéal.
Au beau milieu de la plaine, juste en hauteur d’une colline, un feu de camp crépite calmement devant une femme à la chevelure longue et argentée, vêtue d’une robe de noble.

Etrangement lorsque vous vous approchez de cette personne, vous oubliez toute méfiance à l’égard des autres et vous vous retrouvez avec la soudaine envie de partager vos vies, votre histoire avec elle et les autres. Lorsque vous vous approcherez, l’être se présentera à vous de cette façon :

-Je suis Leiaezel, bienvenue dans notre monde et sur ce continent du nom de Beliaur-Tolnen. Je vous accorde le droit de poser une question à laquelle je vous répondrais.

Les gains selon le nombre de lignes écrites :

40 lignes : +3 mana et force
60 lignes : +5 mana et force
80 lignes : + 8 mana et force
100 lignes : + 10 mana et force


Forma rp
Code:
<div style=" ;width:500px;margin:auto ">Écrire ton texte ici </div>


Dernière édition par Leiaezel le Ven 15 Juil - 22:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beliaurtolnenrpg.creerforums.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Ven 1 Juil - 15:35


Ce fut en fin de compte bien plus facile que prévu que de trouver ce que je cherchais. Je n'avais pas routiné fort longtemps que durant une fin de journée dans les plaines interminables je finis par rencontrer quelqu'un au sommet d'une colline verdoyante et aux côtés d'un feu de camp animé par une flamme apaisante à l'oeil. Le feu, cette magie si protectrice mais si infernale, elle est comme une femme jalouse, elle brûle d'une intense ardeur pour un homme ou contre une femme rivale. Cette flamme me rappelait la jeune fille qui fut la dernière image de mon passé, elle aimait ce jeune homme aux cheveux roses manipulé. Elle avait manqué de l'embrasser sous nos yeux un jour. J'ai failli avoir eut foi en ce jeune homme si leurs lèvres s'étaient touchées. Elle ferait tout pour ce garçon et j'espère qu'à cette heure ils dorment l'un contre l'autre en se préparant de magnifiques projets d'avenirs. Moi je n'ai pas d'amours, je ne l'avais pas encore trouvé, ce qui est bien dommage.

Une silhouette se dessinait en crontaste avec la lumière du feu qui réchauffait rien qu'à la vue. Elle était de couleurs si opposés à celle de cette flamme. Elle était dans les tons froids et semblait renfermée sur elle même avec cette tenue et ces couleurs. Je m'étais présenté à elle et je sus que c'était celle que je recherchais car ses mots en furent la peuve même. Je la respectais un tout petit peu pour son aspect de femme. Une femme doit être respectée car elles possèdent les coeurs purs. Je lui fis une polie réverrence mais me redressa aussitôt, c'était celle qui nous avait entraînés de force sur un pays qui personnellement ne me plaisait guère d'habiter. Déjà, ce 'droit' m'irrita, elle se plaçait au dessus de nous. De quelle droit, elle, se permettait-elle de parler ainsi? Sommes-nous de vulagires jouets? Mes sourcils se froncèrent comme si elle baissait dans mon estime. Rien ne peut soumettre une licorne, le plus pure des coeurs le pourrait mais il n'existe pas, même les femmes ont leurs vices.

Si je n'avalais pas ma fierté pour quelques minutes, je lui aurais ris au nez avant de partir en lui montrant mon désinterêt pour sa personne, mais je rentrais mon égo dans mon âme pour réfléchir aux questions possibles : Qui? Quoi? Où? Comment? Quand? Et surtout : Pourquoi?

Qui? C'était elle, passons cette question. Quoi? aucune questions ne me venait en tête. Où? Nous sommes sur cette île, ça je le sais. Comment? J'ai failli mourir en arrivant, en supposant que nous sommes tous les mêmes, c'est ainsi qu'on nous arrache à la mort quand nous voulions mourir dignement d'un beau sacrifice. Quand? Inutile aussi. Donc Pourquoi fut la question que je retins, et j'allais découvrir pourquoi la bêtise humaine nous avait-elle entraîné ici de gré ou de force.

"Pourquoi faites-vous ce petit manège d'entraîner des gens sur cette île et en plus en vous cachant de nous comme une effrayée qui aurait pu tout simplement venir nous voir et nous expliquer notre sort?" Qu'est-ce que vous attendez de nous?


J'avais allongé au mieux ma question pour avoir un maximum de détails en un point d'interrogation, j'avais même eut le culot de rajouter une question par derrière. Si elle veut se sentir outrée de mon attitude, qu'elle fasse. Je lui tiendrais tête et corne à elle comme à tous! Les flammes me réchauffaient et je me sentais à l'aise avec cet élément, je ne comptais pas m'asseoir, pas question qu'elle me regarde de haut. Même si le feu me mettait en état d'aise et d'envie de m'ouvrir aux autres,comme un cadenas que l'on met brusquement à une porte, je ne me laissais pas avoir par cette magie qui triche, qui veut qu'on ait confiance en cette femme. Si elle voulait vraiment ma confiance, elle n'userait pas de la magie.

Nombreux narrateurs ne doivent pas m'apprécier, mais faites! Les humains de mon monde ne supportent pas les licornes pour leur langue de vipère et leur racismes envers et contre tous. Vous ne serez donc pas ls premiers à me juger en vile, j'ai juste ma vision des choses. Et je n'ouvrirais pas mon coeur aussi aisèment, de toute façon je ne cache pas réellement de secrets, ma vie fut celle que beaucoup d'autres mâles licornes ont vécues, sauf que la mienne se termina tragiquement. Dans le sang, le ciel rouge, l'eau écarlate, les cris, les larmes, le toucher des petites mains de cette fille sur mon corps, mon dernier souffle...Etait-ce mon dernier? Et si tout celà n'était pas au final qu'une phase de coma hein? Et si j'étais encore vivant? Cette idée illuminait mon visage au grand jour. J'avais l'espoir de retrouver les miens et j'en avais oublié où j'étais actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Jeu 7 Juil - 0:51


Sa chasse l’avait amené assez loin dans la plaine, il n’avait pas spécialement faim, ce qui est étrange en soi pour un wendigo. Il marchait depuis un moment déjà, et sans savoir pourquoi, quoique cela ne dérange vraiment le garçon. Ce genre de pensé est bien trop épuisante pour son simple esprit. Il se hâta en direction d’une lueur un peu plus haut et surtout vers plusieurs odeur dont une qu’il connaissait. En arrivant vers le haut, lui aussi miraculeusement entendit la phrase de bien venue de la dame à la chevelure d’argent. Il aperçut alors une licorne. Tient c’est donc de lui qu’il avait senti l’odeur en ramenant sa proie au clan la dernière fois ?

Le premier arriver demandait des renseigner sur leurs conditions et la raison de leurs présences. Les questions qu’il aurait pu poser l’avait déjà été, mais il en avait bien une qui lui venait en tête. C’était plus un désire qu’une demande en soi Il s’approcha furtivement car même s’il est d’une race dangereuse, son caractère en lui-même le rends inoffensif. Oui que ça soit la licorne ou la femme étrange, Iaur et Ravan ne sont pas là et Jycrain est bien trop froussard seul. En fait il avait surtout, discrètement rejoindre Aérin pour se cacher auprès d’elle on ne sait jamais.

-Est-ce que l’on pourra retrouver notre chez nous un jour ?


Il avait demandé sa de sa voix d’enfant, qui espérait encore revoir sa famille, son clan, ses amis, bien qu’il les sait morts. Il y avait par sa demande, l’envie et l’espoir de revoir ceux qui n’était plus, s’il était bien arrivé ici, pourquoi ne pourrait-il pas être renvoyé quelque temps plutôt, Iaur et Ravan ne viennent pas de la même ère, alors pourquoi cela ne serait-il pas possible de faire ça en sens inverse. C’était peut-être puéril de sa part, mais au fond, Jycrain reste un grand enfant qui a perdu sa famille bien trop tôt. Bien qu’il ne soit pas le seul dans ce cas. Il supporte bien moins que d’autre la solitude que cela implique.

Ça avait été de sa faute, il n’avait à l’époque pas respecter les consignes de son clan et à cause de sa naïveté, il les avait conduit au massacre. Il s’était lié aux humains, à ses proies, ses enfants qu’il ne pouvait s’empêcher de regarder avec une faim incontrôlable. Il avait voulu rejeter se qu’il était dans l’espoir d’être accepté parmi ces gens qu’il admirait. Et quand tout avait basculé, quand il eut tué, l’un de ses amis. Cet enfant qu’il avait finalement reconnut comme une proie alors que la faim le taraudait. Il n’avait pu se retenir et s’empêché de laissé libre court à ce qu’il est réellement. Un tueur et un cannibale par-dessus le marché.

Pourtant, il avait à nouveau retrouvé l’espoir en intégrant le clan de Iaur, de ses vampires devant eux aussi atteindre à la vie humaine pour survivre. Pourtant, ils arrivent à se nourrir et se garder en forme sans avoir a tué leurs proies, Ravan c’est même détourner des humains et contenter des animaux. Tous comme lui pouvait le faire. Même si parfois, il aurait aimé être à la place de Iaur et gouter un morceau d’Aérin…la Licorne…de Kotaro. Il en salive d’avance, pourtant, il sait qu’il ne le peut pas. Pas juste par respect des règles de son supérieur, mais par cette fois en laquelle il s’accroche. Les humains sont des amis, pas de la bouffe. Cette phrase, il se l’est pourtant rentré dans la tête.

Mais il ne peut définitivement rien faire contre cette faim tenace et sa nature. Mais une question demeure. Il est jeune et donc encore humain et vivant si l’on peut le dire. Son sang circule dans ses veines, son cœur bats. Mais il vieillit comme un humain normal et un jour, l’humain en lui sera dévoré par le wendigo en lui, il ne deviendra alors qu’un impitoyable chasseur. Et qu’il voue l’obéissance la plus profonde en Iaur, un jour, celui-ci ne sera plus en état de contrôlé l’enfant, Jycrain ne sera plus qu’un estomac sur patte à la recherche de la moindre proie quelque peu humaine.

Il deviendra aussi vide que ces animaux parcourant ce monde, ne vivant plus que pour se nourrir. Un jour ses amis, sa nouvelle famille… sera contrainte de le tué, pour éviter un possible carnage. Jycrain le sait, mais il ne craint pas cette fin possible. T’en qu’il puisse vivre entouré et de la manière la plus humaine possible, sa vie sera comblé. C’est aussi le pratique d’être naïf et simple d’esprit. Il attendait la réponse de la femme comme elle l’avait promis, mais elle gardait le silence, peut-être attendait-elle que chacun ait finit de parler, peut-être attend-elle encore de nouveau arrivant. Il doute que Ravan et Iaur viennent jusqu’ici compter leurs histoires. Mais les deux autres ne semblaient pas le faire alors Jycrain, prit la parole et se lança, rien ne l’y oblige, mais il avait envie de faire connaître son passé et ainsi faire revivre l’espace d’un instant ce qui avait été sa famille et son ancienne vie.

-Je m’apelle Jycrain, je suis un wendigo, ces créature anthropophage crainte et détesté par beaucoup de monde. Tous comme mes congénères, j’ai appris à chasser et à me nourrir des humains. J’ai aimé ça, j’adore ça. C’est ma nature, je ne peux vraiment lutter contre. Mais j’ai aussi appris a aimé les humains pas juste pour leurs viandes, mais pour ce qu’ils étaient. Ce n’est pas normal pour un wendigo d’avoir envie de se lié d’amitié avec ce qui pourraient être une proie. Mais je suis comme ça, je n’aime pas être seul. J’aime bien être entouré et je vous promets, que je fais tout mon possible pour ne pas vous sautez dessus dès que la faim me prend. Bon ok, les wendigos ont toujours faims. Et de ce fait, j’ai rapidement faim. Je vous aime bien vous deux. Je n’ai jamais mangé de licorne. Je me demande quel gout vous avez ? Est-ce que c’est bon de la licorne ? Enfin, j’ai vécu longtemps avec ma famille, mais je ne leurs aient pas obéis et le me suis rapprocher des humains pour me lier d’amitié avec eux. Mais les humains ne sont pas crédules, dès que nous avons faim, nos yeux nous trahissent. Je n’y avais pas pensé. L’humain avec qui j’avais créé un lien, ma tendus un piège et j’ai été capturé par les humains. Après ma famille est venue pour me sauver, mais seul, mon cousin, mon frère et moi, sommes sorti vivant de là. Nous nous sommes séparés et j’ai voulus encore une fois rejoindre un groupe d’humain. Et vous savez quoi ? Ben j’ai pu m’adapter et vivre un bon moment avec eux, j’étais apprécié et ils n’avaient pas peur de moi. Mais je ne mangeais plus que des animaux et ma soif de chair humaine m’a pris au dépourvu, j’ai tué un de mes amis pour le manger. Il avait très bon goût, mais mes amis, ne voulait pas le savoir a quelque point il était bon. Ils m’ont considéré comme un monstre. Je n’en suis pas un ! Je suis un wendigo, c’est dans ma nature ! Je ne peux rien faire contre ! Mais mes amis n’ont plus voulut de moi et ils m’ont chassé. Bon je sais que je n’aurais pas dû tuer l’un des enfants du groupe. Ils m’ont vendu eux aussi et quand j’ai été rattrapé par des humains armées. Je me suis réveillé ici.


Jycrain, n’a toujours aucune conscience, qu’il pourrait toujours être prit pour un monstre suite à cette révélation. Il considère son comportement comme normal.  C’est sa nature après tout, il ne peut s’empêcher de regarder les longues cuisses de la licorne et se demander si cette parties est juteuse. Jusqu’à même se demander s’il pourrait apprécier la chair de la drôle de dame. Il restait avant tout un wendigo, un animal sanguinaire et prédateur. Même s’il garde une préférence pour les humains, il se découvre avoir un penchant et une envie de goûter à ses être doué d’intelligence, et ne pouvant plus être qualifié d’animaux.

Tout en regardant les trois personnes présente à ses côtés, il souriait naturellement, un sourit enfantin, pleins de sincérité sur le fait qu’il voulait être amis avec eux. Ses traits et sa petite corpulence, ne montrant rien en lui, la possibilité d’un redoutable chasseur. Rien sur son visage angélique qui montre en lui, un réel danger. Même si son regard fixe, pourrait parfois dérangé, il ne révèle en lui qu’un mateur, mais certainement pas un garçon en train de saliver mentalement à l’idée de planter ses crocs dans la chair de ceux qu’il appelle amis. Le vrai danger vient au final de lui, une vraie bombe à retardement. Un être qui se retient en permanence de gouter ce qu’il voit comme repas potentiel, car même s’il veut se lié d’amitié.  Sa faim aura raison de lui, et l’ami ne sera plus qu’un simple repas à ses yeux. Les liens seront effacer, par l’instinct le plus primaire qu’est celui de ce nourrir. Le garçon les regardaient tous avec son plus beau sourire, un sourire vrai, mais dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Jeu 7 Juil - 1:45


Elle n’avait cessé de repenser aux questions de Mycroft, pourquoi sont-ils ici, qui les a envoyés. Il y a quelque temps lords de sa rencontre avec Kotaro. Elle y avait aussi réfléchit et l’aide des humains avait été finalement écarté, pour c’était autre chose, mais quoi ? Elle se doutait que cette question ne serait certainement jamais résolue. Mais elle était aussi loin d’imaginer qu’elle allait dès cet instant à la rencontre de ce qu’elle hésitera a appelé sauveur ou punisseur. Nouvelle chance, punition elle ne pouvait encore ce qu’il en retournait. Quoique si, pour elle, cela était surtout une moquerie envers elle. Elle qui pardessus tout n’apporte aucune attache à la vie, se retrouverait a en hériter d’une deuxième. C’était la une belle blague de très mauvais goût. Depuis quand donne-t-on une nouvelle chance a des monstres qui n’ont aucune notion de survie.

Non, elle se voilait la face depuis le début. Elle ne craint pas la mort c’est vrai, mais elle ne l’attend pas autant que ça. Elle espère encore, même si elle ignore comment rattraper ses erreurs passées. Elle resta cacher derrière des œillères. S’obliger à vivre seule ? Alors que son estomac c’est retourné quand Iaur lui a fait comprendre qu’elle ne pouvait rejoindre leur clan ? Resté éloigner des autres ? Alors qu’elle va volontiers vers un inconnu et cherche la conversation avec eux ? Non elle ne pouvait nier qu’elle se sentait vraiment seule, mais elle ne peut non plus nié, qu’elle ait réellement peur de l’attachement. Elle n’aime pas la solitude, c’est ce qui la pousser à adopter le louveteau. C’est aussi cette envie d’être entouré qui la conduit en face de Mycroft, Jycrain et une femme étrange qu’elle n’avait pas encore vue ici. Une nouvelle certainement, quoique sa phrase ait son approche la laissa perplexe. Beliaur-Tolnen, ce monde s’appellerait donc comme ça ? Leiaezel, on dirait le nom d’un ange. Mais pouvait-elle la considéré comme tel ? Même si la jeune femme semble douce et posée. Aérin sait qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Elle en est la preuve même.

Petite créature lupoïde, d’à peine 90 cm de haut, maigre à en faire peur et surtout se demander comment elle peut encore tenir debout. Cette même créature qui peut se transformer en un cauchemar assassin et sans pitié, sans notion de douleur ou de peur, un fléau incontrôlable jusqu’à ce qu’elle se vide de toute énergie. C’est ce que redoute l’eikkyuu, se coté dévastateur en elle et qu’elle ne peut contrôler. Une machine sanguinaire qui pourrait faire trembler celle à ces cotés. On se méfie naturellement de Jycrain quand on connait sa nature. Mais pourquoi se méfierait-on d’un être à peine viable et ne semblant pas montrer d’accès de violence. L’un demandais des explications, l’autre un moyen de retour…un moyen de retour. Non très peu pour elle, elle aimait bien cet endroit, même s’il est  peu hospitalier. Elle n’avait encore rien dit et quand Jycrain eut pris la parole, elle ne sut, si elle devait rire devant l’étrange franchise du garçon, ou fuir à toutes pattes. Tient fuir, pour une créature qui dit vouloir la mort ? N’est-ce pas un peu étrange ? Peut-être, mais maintenant elle a son rôle à tenir, elle ne peut plus se permettre de se laissé ainsi aller. Son tour venait et elle prit un moment avant de prendre la parole, la question la plus importe était posé par la licorne.

-Je n’ai pas de question, vous y répondrez en répondant à celle de Mycroft. Je ne sais pas pourquoi le gamin c’est mis à parler de son passé et pourquoi je veux le faire aussi. Je ne vous raconterez pas, ma vie ou mon histoire, je vous mettrai plutôt en garde, enfin pour eux deux, je doute que je puisse vous effrayé si vous aviez été capable de nous amener ici. Je suis une eikkyuu, d’où je viens je suis la dernière. La raison en est simple. Ma race est maudite, ou est atteinte d’une tare, c’est comme vous le voulez. Nous sommes à semi-démon. Quand nous sommes submergés par nos émotions, nous changeons de forme. La dites démon, et comme tout démon vous vous doutez que je n’ai plus rien du gentil animal faiblard que vous avez devant vous. Je deviens cruelle et violente. J’ignore si je peux apprendre à me contrôlé. J’ignore si cela peut encore arriver. J’ignore même jusqu’au fonctionnement de cette tare que je suis. Je vous mets juste en garde de ne pas vous fiez à moi, de ne pas m’accordez votre confiance. J’ai choisis la solitude par dépits, je refuse de faire du mal à quelqu’un. Je déteste être seule et je refuse d’outre passé mes principes pour me sociabilisé. Je ne pourrais supporter un nouvel échec. Je ne veux plus avoir à vivre la perte de quelqu’un. J’essaie de me garder le plus affaiblie possible. La transformation consomme énormément d’énergie, c’est la seule façon que j’ai trouvé pour minimiser les risques. Ne me voyez pas comme une amie, une personne sur qui compter, je suis une tueuse, un assassin. Je l’ai fait sans pitié, même si les regrets y sont, je sais que je peux recommencer.

Malgré que tout le monde semblait attendre. Aérin s’éloigna un peu du groupe, elle attendait malgré tous les réponses qui se tardaient d’arriver de l’être. Elle gardait la tête basse, elle savait qu’elle venait de compromettre ces chances de pouvoir trouver un ami. Quoique se leurrait-elle encore, un connait ce détail d’elle et pourtant, il l’a accepté, en même temps ce même être est lui-même dans le même cas. Il la comprenait juste et ne la jugeait pas pour une chose que lui aussi à faite.
Revenir en haut Aller en bas
Iaur Immortals
Leader N 3
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 05/09/2015
Localisation : France

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Lun 11 Juil - 22:51

Le crépuscule était à son paroxysme. La Lune, quant à elle, était haute dans le ciel, baignant dans une mare sombre parsemée de petites lumières aussi éclatantes que des millards de diamants semés sur une tapie de velours noir. Parmi ces nombreuses sources lumineuses, une seule était plus terrestre, plus flamboyante, plus humaine. C'est ainsi qu'un simple feu de camp, crépitant, tranchait avec l'unité du ciel nocturne. Une ombre obscurcissait la flamme affamée. Je me rapprochais d'elle, intrigué par une trace de vie civilisée dans cet océan sauvage et inhospitalier.

Une fois près du feu, je vis une femme étrange, une femme ayant pris ses aises dans ces lieux aussi mortels que peuvent l'être les pièges vicieux qui étaient dissimulés un peu partout dans les verdures. Celle-ci était assez petite, comparée à ma stature, mais une énorme puissance semblait émaner d'elle-même. Une forte puissance, certes, mais douce, calme, apaisante. L'apparence de cette femme était ainsi, elle était jeune avec une longue chevelure. Son teint pâle faisait ressortir ses yeux bleu/gris. Ses vêtements étaient composés d'une simple robe, mais du coquetterie poussée à l'extrême. L'étrange demoiselle, à la chevelure blanche ou platiné, prit ainsi la parole :

-Je suis Leiaezel, bienvenue dans notre monde et sur ce continent du nom de Beliaur-Tolnen. Je vous accorde le droit de poser une question à laquelle je vous répondrais.

Ainsi, la femme avait bien une grande importance sur ces terres. Elle proposa de répondre à nos questions mais, son regard semblait attendre une sorte de contre-partie en échange. C'est ainsi que je mis à raconter mon histoire. Une sorte de payement par le don d'un souvenir. Je pris la parole :

-Enchanté de vous rencontrer, Dame Leiaezel. Avant de vous poser ma question, je vais vous raconter mon histoire, enfin, sa fin dans un monde. Je me doute très bien que vous la connaissez déjà mais je ne pense pas que se soit le cas pour les autres arrivants.

En effet, d'autres personnes s'étaient approchées du feu qui tranchait les ténèbres de la nuit. Certains d'entre-eux étaitent des connaissances ou bien des inconnus. Je repris la parole :

-Commençons par le commencement. Mon nom est Immortals, Iaur Immortals, père de la Famille Immortals. Dans mon ancien monde, j'étais l'un des Anciens de ma race, mais aussi le fondateur de son code. C'est ainsi que, pendant de nombreuses années, j'ai fait en sorte de sublimer ma race et ma famille malgré les nombreux obstacles qui obscurcissaient cette horizon ensoleillée. C'est ainsi que trois races se mirent en conflit pour la gloire de la sienne, quitte à exterminer les deux autres. Il y avait les Humains, une race très prolifique et pullulant comme des lapins. Du véritable gibier pour les deux autres races. Ensuite, il y avait les Lycans, une race bestiale, fonctionnant en une meute unit, contrairement aux humains qui se tapaient constamment entre eux. Enfin, il y avait nous, les Vampires, une race organisée en plusieurs groupes qui étaient unis par un conseil. Cette rave était énormément cultivée mais affaiblit par sa vanité. Ainsi était mon monde. Un monde où les Vampires chassaient les Lycans et inversement, tandis que les Humains chassaient les deux autres groupes tout en se détruisant entre eux.

Je fis une pause, le temps que tout le monde assimile l’organisation de mon ancien monde. Puis je rouvris la bouche :

-Une jour, cet équilibre se brisa. Les Humains s'allièrent avec les Lycans pour pouvoir porter un coup fatal sur ma race. c'est ainsi qu'un véritable génocide se fit. Un à un, les grandes familles vampiriques de ce monde, qui étaient éparpillées dans le monde, furent détruites poussant peu à peu ma race dans le précipice de l'extermination. Plusieurs décision furent prises lors de mon Repos, poussant le conflit à son paroxysme. Ils connurent des victoires mais le surnombre de l'ennemi était écrasant comparé à notre armement, certes développé mais submergé par les vagues ennemies. Ils subirent ainsi des échecs de plus en plus important. C'est ainsi que des complots se formèrent pour échanger les Anciens, qui étaient dans leur Repos, contre leur "vie". Se fut une véritable réussite....pour l'Alliance. Cette faiblesse emmena à la disparition complète de ma race. Ma "mort", quant à elle, fut faite par l'action d'un groupe de l'Alliance et de quelques traîtres au sein de ma famille. Ainsi, je finis transpercé, en plein coeur, d'une pieu en argent avec toute ma famille décapitée devant mes yeux, traîtres y comprit.

Je ris en repensant à ma mort, puis je dis :

-Mais, au final, je me retrouve sur ces terres, bien dans ma Non-Mort à vous parler de mon passé. Enfin, taisons le Passé et parlons du Présent. Voici ma question : Qu'elle est la raison de notre présence en ces lieux, en ces terres que nous foulons actuellement ?

Je me tus, attendant sa réponse et écoutant les paroles des autres arrivants, essayant d'en savoir un peu plus sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Matsuda
Ombre n 1
Ombre n 1
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 17
Localisation : Quelque part.

Feuille de personnage
Capacités ::
Rencontre et liens::

MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Mar 12 Juil - 4:42

Je m'étais approché de ce feu de camp, ou plusieurs personnes s'étaient rassemblées.. Je ne savais pas quoi dire, à vrai dire, je ne sais pas si je serais le bienvenu ici. J'ai bien peur d'avancer, mais j'y allais sans me préoccupé des autres, et de leurs regards. La dame avait l'air importante aux yeux de l'Île, Toujours des personnes avec des prénoms bizarres, même si le mien devrait être bizarre à leurs yeux. Je m'assied donc sur un rondin de bois, écoutant tors à travers les histoires de chacun d'entre nous. Dois-je réellement dire mon histoire ? Ce passé qui me dégoûte autant qu'une soupe au choux ? Leurs prénoms sont si bizarre, que j'ai l'air d'être un pur étranger à leurs yeux. J'ai l'impression qu'ils se connaissent. Mes yeux étaient rivés sur Iaur, qui lui racontait son histoire pendant que les autres l'écoutaient. Je retenais que quelques morceaux de son histoire et celle des autres aussi. Je restais toujours enfermé à l'idée de raconter mon histoire, même si d'un côté je suis là pour ça.. J'avais un point de côté tellement je n'arrivais pas à me décider. Je tenais ma tête avec ma main, en signe de silence, j'avais beau être impatient, ne vaut mieux pas se montrer autant malpoli dès ma première apparition (enfin presque..). J'aimais l'ambiance calme et sereine. Même si la question de Iaur me faisait chicoté les narines. Je tournais mon regard vers les autres, apparemment c'est à moi de raconter et de me présenté. Soit.. Je fit un signe de tête pour me présenté et prendre la parole..

« Je me nomme Kotaro. Kotaro Matsuda. » Je m'arrêtais un moment, gloussant un peu.

« Je vient d'une famille riche et reconnu de Kyoto deuxième ville connue au Japon. La Matsuda Corp était une usine ou l'ont créait des objets électriques. Là d'ou vient mes modifications, au départ j'étais un gamin naïf et rebelle. Je n'avais qu'en tête « Jouer aux jeux vidéos » Je m'en foutais de ma scolarité, de ce que mes parents me disaient. Un jours je fût fasciné par les cyborg, alors puisque mon oncle était un scientifique complètement fou, je décidais avec lui de créer des bras électriques, ce qui fût un échec total. Après.. » Je reprenais ma respiration « Après de nombreux accidents survenu lors de mes aventures, mon oncle à décidé de me faire devenir un cyborg.. Ce que je suis aujourd'hui. Depuis, je suis devenu une ''menace'' envers le Japon.. Plusieurs journalistes disent que je suis un genre de Génocide, pourtant je suis complètement nul au combat.. A vrai dire, je me réveillais auprès de pleins d- d'cadavres- Alors j'ai essayé de comprendre ce qu'il se passait, je voulais aller me réfugier chez mon oncle, il m'a dit d'un air froid : Fiche le camps d'ici ingrat ! Tu n'est pas mon neuveu ! » Lâchais-je avec un petit rire. « Depuis ce jours-là, je courrais dans les rues, échappant les policiers. Ensuite, je me suis effondré sur une plage.. J'avais perdu connaissance, puis quelques minutes après, je me suis réveillé ici. Sur ces terres. » Je baissais la tête.

Je m'arrêtais complètement, cherchant à détourner la conversation.

« Alors maintenant, j'ai découvert que j'étais atteins d'un programme défectueux impossible à m'enlever.. La possession ! L'un s'appelle Blurry ! Et l'autre s'appelle Joy ! J'ai décider de les appelé comme ça car eux.. Sont débiles l’un de l'autre.. »

« Quoi ?»
« Qu'est-ce-que ? Débile !? Mots obscènes en Japonais »

Je me secouais la tête, me retournant vers l'être important de cette situation.

« Maintenant j'aurais une question. Pourquoi je suis ici, je ne suis pas mort, je suis vivant là ou je devrais être. »

Maintenant, je me fais passé pour un fou, superbe. Un cas social en trop. Je me suis mal présenté. Alors voyons-voir la suite des événements !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiaezel
Divinité
Divinité
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 08/06/2015
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   Ven 15 Juil - 22:10


Eh bien, eh bien, c’est qu’ils y en avaient eues du monde en si peu de temps ! Presque tous les élus arrivés depuis peu sont-là. Il manque cette chère ravan et c’est intrépide Negalrian, mais la divinité sait tout. Et ses deux personnes ne se joindraient pas à eux. Quelque dommage, elle aurait tant voulu admirer ses deux êtres foulant sa création. Elle souriait telle une mère émerveillée devant ses enfants ayant accompli la plus belle des choses à ses yeux.

Chacun à leurs tours, bien que certains montrent sans gêne leurs mécontentements au fait qu’ils aient eu la chance de poursuivre leur vie sur cette terre. Leiaezel souriait et les écoutaient attentivement. Bien sûrs elle avait vu leurs morts, mais elle n’en connaissait cependant pas leurs vies avant celle débutant sur sa terre. Enfin leurs terres.

Une fois que chacun se soit vidé le cœur et qu’ils aient posé leurs questions, tout en gardant son sourire. Elle s’avança parmi eux.

-Pourquoi faites-vous ce petit manège d'entraîner des gens sur cette île et en plus en vous cachant de nous comme une effrayée qui aurait pu tout simplement venir nous voir et nous expliquer notre sort? Qu'est-ce que vous attendez de nous?


-Est-ce que l’on pourra retrouver notre chez nous un jour ?

-Quelle est la raison de notre présence en ces lieux, en ces terres que nous foulons actuellement.

-Pourquoi je suis ici, je ne suis pas mort, je suis vivant là où je devrais être.

-Mes amis, vous êtes ici sur Beliaur-Tolnen, car dans votre monde d’origine vous y êtes mort. Il n’existe donc pour vous aucun moyen de retour. Si cela se faisait dans votre monde, votre destin s’achèverait par votre simple mort. Ce qui vous amenez ici ? C’est nous, nous avons rendu cela possible.

Lors de votre mort, c’est votre envie de lutter contre elle, l’injustice de celle-ci, un accomplissement que vous n’aviez pu accomplir dans votre autre vie qui a permis aux failles de vous sauver et vous amenez ici. La faille ne pouvait pas vous sauver dans votre monde.

Notre but était d’apporter dans notre monde à nous, des vies qui pourraient la coloniser. Nous avons donc choisi de prendre celles que personnes ne rechercheraient plus dans votre monde natal. Vous y êtes morts. Votre vie s’est stoppée là-bas. Mais elle reprend ici.

Nous ne sommes pas venu directement à votre rencontre car cela nous demande beaucoup d’énergie pour nous matérialiser et surtout que nous nous devons d’interagir le moins possible avec vous. Mais vous méritez aussi des réponses. Étant les premiers survivants, vous serez alors les guides pour le prochain arrivant. Nous voulons que Beliaur-Tolnen prenne vie, alors mes amis rendez cela possible, survivez, mais surtout reprenez à zéro ce que vous étiez. C’est une nouvelle chance qui s’offre à vous, un recommencement.


Les questions avaient été posé et les temps possibles pouvant leur être accordés étaient écoulées, dans une révérence Leaiezel, recula tout en se dissipant, tel un mirage.


Gain:

Mycroft: 57 lignes : +5 mama et force
Jycrain:  103 lignes: +10 mama et force
Aérin:     60 lignes: +5 mama et force
Iaur:      60 lignes: +5 mama et force
Kotaro:   45 Lignes : +3 mama et force

Event Terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beliaurtolnenrpg.creerforums.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINER] Event proposer par Kotaro:   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINER] Event proposer par Kotaro:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chambre de Shino,Kotaro et Kû-Fei
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Kotaro
» Kotaro Inugami
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beliaur-Tolnen :: Zones de Flood :: Archives :: Evènements terminés-
Sauter vers: